Les sujets du jour
Donald TrumpPrélèvement à la sourceClimatEmmanuel Macron

Numerus clausus : faut-il le supprimer ?

France 2

Chaque année, seulement 15 % des élèves en médecine réussissent le concours pour passer en deuxième année. Il existe un nombre de places limitées : un numerus clausus que le gouvernement pourrait bien supprimer.

Vieux de quarante-six ans, cauchemar des étudiants en médecine, le numerus clausus qui limite le nombre de reçus en deuxième année est-il en train de vivre ses derniers jours ? Promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron, la fin de ce système est en discussion au sein du gouvernement. Faut-il le réformer ? L'an dernier, 60 000 candidats étaient inscrits en première année, seuls 8 200 ont été reçus en deuxième année, à peine 15% des participants. 

Deux options présentées

Un mode de sélection très décrié mais comment le remplacer ? Les ministères de l'Enseignement supérieur et de la Santé planchent sur plusieurs options. La première : chaque université choisit librement de former autant de médecins qu'elle le souhaite. La deuxième : le concours est décalé à la fin de la troisième année. Les premiers effets de cette réforme se verraient seulement dans dix ans, le temps que dure la formation d'un médecin.

Le JT
Les autres sujets du JT