Nutrition : le pari des produits locaux dans les cantines scolaires

FRANCE 3

Dans les Côtes-d'Armor, une commune veille à nourrir les élèves avec des produits issus de la région. Le reportage de France 3.

Mi-janvier dernier, les députés ont voté une loi qui impose que 40% des repas proposés dans les cantines scolaires doivent contenir des produits locaux. Dans certaines communes, on applique déjà cette règle.

A Coëtmieux (Côtes-d'Armor), David Kerbellec tient à proposer aux enfants une nourriture de qualité. Le chef du restaurant scolaire de deux écoles de la ville cuisine 220 repas chaque jour avec un certain succès. Depuis plusieurs années, il privilégie les approvisionnements de proximité. 25% des denrées viennent des Côtes-d'Armor. Parfois, le menu est 100% local.

Objectif 100% local

David Kerbellec travaille avec une dizaine de fournisseurs des alentours. Il ne cache pas sa satisfaction au micro de France 3 : "C'est beaucoup plus valorisant pour nous de mettre ce genre de produits dans les assiettes et de savoir que les enfants mangent de bonnes choses".

La commune voudrait passer à des repas 100% locaux, mais à 1,25 euro le repas, ce défi n'est pas réalisable pour l'instant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne