Noisy-le-Sec : le lycée Théodore-Monod fermé sur ordre du proviseur

(Lycée Théodore Monod, Noisy-le-Sec © Capture d'écran GoogleStreet)

Les enseignants du lycée professionnel Théodore-Monod à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) sont en grève depuis mardi. Ils demandent des moyens supplémentaires pour assurer la sécurité des élèves. Trois agressions ont eu lieu ces derniers jours. Les élèves ont organisé un blocus dans la matinée.

Que se passe-t-il au lycée professionnel Théodore-Monod de Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis ? Les enseignants sont en grève depuis mardi, le lycée est même fermé depuis ce jeudi. Sur ordre de la direction. Jeudi matin, des élèves ont voulu se joindre à la grève des professeurs, en organisant un blocus. De nombreux lycéens se sont retrouvés devant les grilles de l'établissement, sous la surveillance d'une vingtaine de policiers, pour certains casque à la ceinture. Il a donc été décidé de fermer le lycée pour la journée. Un émissaire du rectorat est depuis arrivé sur place, pour discuter avec les professeurs. La plupart des élèves s'est désormais dispersée.

Elèves et enseignants protestent contre les violences qui se multiplient notamment depuis la semaine dernière : agression à l'arme blanche devant l'établissement vendredi, une jeune fille tabassée dans les couloirs lundi - des jeunes filles qui se disent particulièrement visées par ces violences de la part de garçons qui veulent "imposer leur loi".

Les jeunes filles se disent particulièrement visées, à l'image de cette lycéenne, Diarra Hi
--'--
--'--

L'équipe enseignante explique aussi que le public est de plus en plus jeune, parce qu'il y a moins de redoublements au collège. Le lycée n'est pas adapté pour eux, explique une professeure de lettres. Il faudrait alors imaginer de nouvelles structures. En attendant les grévistes réclament au moins deux postes de surveillants supplémentaires.

Vous êtes à nouveau en ligne