Mauvaise orientation scolaire : écoles et universités proposent une rentrée décalée

France 3

En études supérieures, les problèmes d'orientation sont fréquents. De plus en plus d'écoles et d'universités proposent des rentrées décalées.

Pour donner une seconde chance aux étudiants qui n'ont pas choisi la bonne voie, des écoles et universités offrent une seconde rentrée de janvier à mars. Quitter le lycée pour un cursus universitaire est souvent déstabilisant. Perte de repères, autonomie trop importante, 25% des étudiants ne valident pas leur première année. C'est le cas de Karim Abdellaoui, titulaire d'un bac technologique. Il a tenté des études en histoire, mais a vite renoncé. "On est dans mon ancien amphi. Pour moi, c'était des bons et des mauvais souvenirs. Des cours ennuyeux et compliqués à suivre", confie-t-il.

Manque d'autonomie

Face à ce constat d'échec, Karim a changé de filière en janvier dernier pour miser sur le secteur bancaire. Le défi est de taille : il doit absorber en six mois le programme d'une année. Angèle Fontaine est dans le même cas : "C'est fatigant, mais sinon ça va. Les professeurs sont indulgents", explique la jeune fille. Elle a intégré ce cursus après une tentative en BTS Notariat et en fac de droit. "Souvent, on arrive à la fac pas tout à fait autonome, pas assez mature, on ne s'impose pas assez de rythme de travail. C'est ce qui m'a fait échouer", poursuit-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne