L’enseignement de la laïcité, arme pour lutter contre l’endoctrinement

(Lors de la journée de la laïcité, les élèves étudient la charte de la laïcité © Maxppp)

L’Observatoire de la laïcité a fait plusieurs propositions cette semaine pour "renforcer la cohésion sociale". Son président, Jean-Louis Bianco affirme sur France Info ce dimanche qu’il faut enseigner les religions et les cultures pour éviter la méconnaissance qui mène parfois au djihadisme.

Après les attentats de la semaine dernière à Paris, l'Observatoire de la laïcité a transmis aux autorités politiques onze propositions pour promouvoir la laïcité et le vivre ensemble en général. Son président, Jean-Louis Bianco est l’invité de France Info ce dimanche. Il rappelle que la laïcité est une "formidable liberté de croire ou de ne pas croire, une liberté de pratiquer sa religion et une liberté de changer de religion ". La "neutralité de l’Etat " par rapport aux religions est aussi essentielle.

"La laïcité est une liberté de croire ou de ne pas croire" (Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité)

Parmi les propositions de l’Observatoire, il y a "l'enseignement laïc du fait religieux dans les établissements scolaires ". Un enseignement "capital " selon Jean-Louis Bianco pour que les élèves aient "les instruments de réflexion et d’analyse ".

A LIRE AUSSI ►►► #onfaitquoi : les onze propositions de l’Observatoire de la laïcité  

L’Observatoire conseille aussi la prise en charge dans les programmes scolaires "de toutes les cultures 'convictionnelles' et confessionnelles présentes sur le territoire " français. "Il faut que nous sachions d’où nous venons et ce qui fait la richesse de la France ", dit Jean-Louis Bianco.

 

La culture et l’enseignement sont importants pour ne pas tomber dans le radicalisme selon le président de l’Observatoire de la laïcité. "La radicalisation se produit souvent par l’inculture et la méconnaissance. Un certain nombre de jeunes surfent sur internet, sont dans la théorie du complot et se fabriquent un islam de pacotille. Il faut qu’ils aient des instruments pour résister à la pression d’endoctrinement qui va jusqu’au djihadisme ".

 

"La radicalisation se produit souvent par l’inculture et la méconnaissance" (Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité)
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne