L’appel à 101 grèves ce mardi dans l’éducation nationale

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Cette journée des 101 grèves est lancée par le SNUIpp-FSU. Elle touchera notamment les écoles primaires de 52 départements. Il s’agit pour les enseignants de protester contre les suppressions de postes et contre le nouveau système d’évaluation souhaité par leur ministre, Luc Chatel.

On connaissait les 101 dalmatiens, voici les 101 grèves.
Aucun point commun sinon les taches qui risquent d’apparaître sur la carte de France
pour signifier la forte mobilisation attendue ce mardi. A ce jour, 52 départements
devraient être touchés si l’on en croit un premier décompte réalisé par le
SNUIpp-FSU. Toujours selon les prévisions du syndicat, le taux de grévistes
pourrait varier de 10% à 60% suivant les régions. Le département le plus touché
serait celui du Cher, où la mobilisation pourrait même atteindre les 65%.
Les départements les moins mobilisés étant la Haute Corse et le Lot.

Les raisons de la colère

Cette journée de mobilisation des enseignants fait suite à
celle de décembre où les enseignants étaient déjà descendus dans la rue pour
dire leur ras-le-bol contre la politique du gouvernement. En cause, la
suppression des postes dans l’Education nationale, mais aussi l’amélioration
des conditions de travail, et encore et surtout, le retrait de décrets sur une
réforme de l’évaluation des enseignants.

Pour l’heure, le ministère de l’Education nationale estime
que le taux de grévistes devrait être de 12,83% dans le primaire. Mais il faut
savoir que la mobilisation de ce mardi devrait toucher, dans une plus grande
mesure, les collèges et les lycées.

Vous êtes à nouveau en ligne