Landes : 31 parents d'élèves condamnés pour avoir accusé à tort un professeur

Capture d\'écran Google Maps du collège départemental de Biscarosse (Landes), où enseignait le professeur d\'EPS accusé de violences sur les élèves. 
Capture d'écran Google Maps du collège départemental de Biscarosse (Landes), où enseignait le professeur d'EPS accusé de violences sur les élèves. 

Ils ont été condamnés à des amendes de 1000 euros avec sursis pour dénonciations calomnieuses, accusant à tort l'enseignant de violences envers les enfants.

Pour avoir proféré des dénonciations calomnieuses à l'encontre d'un professeur de sport du collège départemental de Biscarrosse (Landes), 31 parents d'élèves ont été condamnés, mardi 19 avril, à des amendes de 1000 euros avec sursis. Ils avaient accusé à tort l'enseignant de violences et de brimades, explique le journal Sud Ouest.

Des accusations montées de toute pièce par deux collègues

Les faits remontent au mois de février 2014, lorsqu'une plainte est déposée contre Claude Monferran, professeur d'EPS, par 37 parents d'élèves (cinq ont été relaxés et un autre est décédé depuis). Ces derniers ont accusé l'enseignant d'avoir harcelé, insulté, et humilié les élèves, racontait France 3 Aquitaine. La procédure visait également le proviseur, trois autres professeurs et une assistante de vie scolaire.

L'enquête avait très vite permis aux gendarmes de démontrer que les accusations ne tenaient pas, selon Sud Ouest. Ces allégations avaient en réalité été montées de toute pièce par deux autres professeurs de sport du collège, en conflit avec leur collègue. "La procédure établit que ces deux professeurs d'EPS ont instrumentalisé les parents et même prévenu certains médias", a estimé l'avocate de Claude Monferran.

Vous êtes à nouveau en ligne