La bourse au mérite rétablie pour les étudiants et les bacheliers

Deux lycéennes se congratulent lors de la publication des résultats du bac, le 4 juillet 2014, au lycée Claude-Monet, à Paris.
Deux lycéennes se congratulent lors de la publication des résultats du bac, le 4 juillet 2014, au lycée Claude-Monet, à Paris. (FRED DUFOUR / AFP)

En juillet, une circulaire du ministère avait programmé la suppression progressive de ces bourses dans le cadre d'un redéploiement des aides étudiantes.

Elle est de retour. La bourse au mérite, un temps suspendue, a été rétablie pour les bacheliers et étudiants, en vertu d'une circulaire du ministère de l'Education nationale publiée jeudi 26 février dans les Bulletins officiels.

En juillet, une circulaire du ministère avait programmé la suppression progressive de ces bourses dans le cadre d'un redéploiement des aides étudiantes, entraînant une vive réaction de l'association Touche pas à ma bourse, je la mérite, qui avait déposé une requête en référé. Le Conseil d'Etat avait suspendu cette circulaire en octobre, jugeant qu'il y avait un "doute sérieux sur la légalité" de cette disposition.

Une somme de 1 800 euros par an

"C'est une vraie satisfaction", a réagi l'avocat de l'association, Henri de Beauregard. Il estime que cette bourse est "un instrument de politique sociale", puisqu'elle est attribuée aux étudiants boursiers sur critères sociaux, et qu'elle est "un instrument pédagogique" puisqu'elle "favorise le mérite".

Cette aide versée en neuf mensualités, et dont le montant fixé par arrêté ministériel est de 1 800 euros par an, est attribuée à des bacheliers qui obtiennent la mention "très bien" à la session du baccalauréat français, et aux étudiants de licence. Environ 7 000 nouveaux bacheliers sont concernés chaque année par cette bourse, renouvelable pendant deux ans.