Agression inventée dans une école d'Aubervilliers : l'instituteur est suspendu

Une vue générale de l\'école maternelle où exerçait l\'enseignant qui a inventé une agression au cutter, le 14 décembre 2015 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).
Une vue générale de l'école maternelle où exerçait l'enseignant qui a inventé une agression au cutter, le 14 décembre 2015 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). (JACQUES DEMARTHON / AFP)

L'enseignant affirmait avoir été agressé lundi matin au cutter dans sa classe, dans la banlieue parisienne, par un homme se revendiquant du groupe Etat islamique.

L'instituteur qui a reconnu avoir inventé son agression dans une école d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) a été suspendu, annonce le ministère de l'Education nationale, mardi 15 décembre. L'enseignant affirmait avoir été agressé lundi matin au cutter dans sa classe, dans la banlieue parisienne, par un homme se revendiquant du groupe Etat islamique (EI).

Cet enseignant de 45 ans, toujours hospitalisé après s'être lui-même légèrement blessé, ne retournera pas devant les élèves, a précisé l'Education nationale. Une procédure disciplinaire va être ouverte, pouvant aller jusqu'à la révocation.

Dans le lourd climat créé par les attentats du 13-Novembre à Paris, revendiqués par l'EI, et ses menaces à l'encontre des enseignants français, la prétendue agression avait semé l'effroi. La ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, s'était rendue sur place et le parquet antiterroriste s'était saisi de l'enquête.

Vous êtes à nouveau en ligne