Les sujets du jour
Donald TrumpMort de Clément MéricRixe entre Booba et Kaaris à OrlyPrélèvement à la sourceRemaniement

Journées nationales d'action contre l'illettrisme : "J'ai toujours honte"

Anthony et sa professeure bénévole, en cours de soutien avec l'association CLE à Ermont (Val d'Oise) (SEBASTIEN BAER / RADIO FRANCE)

Les journées nationales d'action contre l'illettrisme débutent ce samedi. En France, on estime que 7% de la population adulte est concernée. Des structures bénévoles proposent des cours gratuits pour leur venir en aide.

Les journées nationales d'action contre l'illettrisme débutent samedi 8 septembre. En France, 7% de la population adulte rencontre de lourdes difficultés à lire, écrire et compter.

Dans l'hexagone, plusieurs structures proposent des cours gratuits aux personnes illettrées ou analphabètes. C'est le cas de l'association Clé (Compter, Lire, Ecrire) installée à Ermont dans le Val d'Oise. Grâce à sa centaine de bénévoles, l'association vient en aide à 150 personnes.

"Quand je vais à la boulangerie, j'ai toujours honte"

Parmi elles, Anthony, 32 ans. Le jeune homme qui a quitté l'école au début du collège souffre de dyslexie : il a d'énormes difficultés pour lire et pour écrire. "On a toujours besoin de quelqu'un pour écrire un courrier, pour compter... Quand je vais à la boulangerie, j'ai toujours honte parce qu'on ne va pas assez vite et il y a des personnes qui sont pressées." Mais Anthony est bien décidé à s'en sortir. "Les gens de mon âge savent lire, écrire et compter. Je ne voulais pas en rester là".

Une fois par semaine, il a rendez-vous avec Claudine, sa professeure bénévole. "J'apprends les additions, les divisions, raconte Anthony. J'ai encore un peu de mal avec les multiplications." Sa prof est admirative. "Il est très volontaire. Je l'admire car ce n'est pas facile de dire que l'on est en difficulté."

Le jeune homme renchérit : "c’est une forme de honte. Quand on en parle avec des enfants ou des adolescents, ils rigolent. Mais il n’y a rien de drôle".

"C'est un monde à découvrir"

Pendant deux heures, la prof et son élève enchaînent les exercices de lecture et de compréhension de texte. Claudine explique aussi à Anthony comment remplir un chèque ou une feuille de soin.

Au fur et à mesure, le trentenaire prend confiance. "C’est un monde à découvrir. Au moins, on n'a plus besoin de quelqu’un pour savoir comment écrire un courrier, comment s’écrivent des mots comme 'bonjour', 'au revoir' ou 'mes salutations les plus distinguées'. Et ça, c’est super. À chaque fois que je réussis un exercice, ça me donne de l’assurance."

Le jeune homme, qui travaille dans la restauration à Paris, rêve de passer un CAP. Mais ce ne sera pas avant un ou deux ans, le temps pour lui de progresser de façon significative en lecture et en écriture.