Harcèlement scolaire : le combat d'un proviseur à Marseille

France 3

Un proviseur marseillais a décidé d'impliquer les parents d'élèves pour lutter contre le harcèlement à l'école.

Nous l'appellerons Clémence : elle a 17 ans. Il y a quelques années, elle a connu l'enfer du harcèlement scolaire. Tout a démarré en classe de 5e. "Des insultes sur le physique, sur la façon de s'habiller, sur la façon d'étudier. Je ne voulais surtout pas inquiéter mes proches", confie-t-elle. Au lycée Antonin Artaud à Marseille (Bouches-du-Rhône), le mois dernier, une jeune fille a été victime de cyberharcèlement. Voilà pourquoi le proviseur, Jean-Marc Giner, a eu envie de réagir. Il a envoyé un courrier aux parents pour leur rappeler la loi en la matière.

En France, un élève sur dix est concerné par le harcèlement scolaire

Devant les grilles du lycée, les élèves commentent cette initiative. Pour les parents et les associations, cette lettre est une première étape. En France, un élève sur dix est concerné par le harcèlement scolaire, via les réseaux sociaux. Promesse du gouvernement : dès la rentrée prochaine, les portables seront interdits dans les établissements.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne