VIDEO. "Les garçons, ils ne voulaient pas que je joue" : Victimes de sexisme, ces enfants témoignent

BRUT

Ils n'ont pas plus de 16 ans mais tous ont déjà été confrontés à des discriminations. Ils racontent.

Certains garçons n'ont pas pu s'amuser avec des poupées, ni porter des cheveux longs. Certaines filles ont été exclues d'un terrain de football ou de tennis. Les témoignages de ces enfants le prouvent : le sexisme surgit aussi dans les cours d'école. Qu'ils soient agés de 4 ou de 16 ans, ces jeunes ont tous été à confrontés à des discriminations et comptent bien leur livrer bataille. 

Des témoins du fléau 

Insultes, moqueries, harcèlements… Ils racontent leur triste expérience. "Pendant une semaine, il y a mes camarades qui m'ont charrié juste parce que j'avais utilisé du rose pour faire une peinture", confesse Nathan, 13 ans. Antoine, 4 ans, explique que deux filles ont refusé de jouer aux poupées avec lui avant de le bousculer. "Ils pensaient que toutes les filles ne savaient pas jouer au foot", raconte encore Sounkamba, 12 ans. Sur le terrain, l'adolescente leur a prouvé le contraire.

Vous êtes à nouveau en ligne