VIDEO. "Je voulais à tout prix mourir" : le témoignage poignant de Jonathan Destin, victime de harcèlement scolaire

BRUT

Jonathan Destin a été harcelé pendant 6 ans. Ce qui l’a poussé à essayer de mettre fin à ses jours. Aujourd'hui, il raconte.

C’est une victime comme il en existe beaucoup trop. Jonathan Destin a été harcelé de 10 à 16 ans. Aujourd’hui, il raconte les insultes, les rackets et les coups à Brut. "Ça a commencé par des brimades", explique-t-il. "Des insultes sur mon poids, sur mon nom de famille. Et moi je restais toujours dans mon coin, j’étais timide." Un jour, ces provocations vont trop loin. "Ils m’ont mis un revolver sur la tempe. Et m’ont demandé 100 euros." Un choc que le jeune homme ne supporte pas. Il décide alors de s’immoler par le feu. "Je suis parti avec un sac à dos avec de l’alcool à brûler dedans et rien avec", se souvient-il. "J’ai allumé le briquet et j’ai commencé à voir les flammes, elle faisait à peu près deux mètres de haut." Jonathan s’en sort miraculeusement, et sera soigné pendant 2 ans en rééducation.

"Il faut absolument en parler"

Aujourd’hui âgé de 23 ans, il appelle les victimes de harcèlement à en parler. "Il faut absolument en parler, en fait, parce que c’est ça qui sauve un enfant, une personne victime de harcèlement. Il faut savoir qu’on n’est pas seul quand on se fait harceler", témoigne-t-il. S’il est encore trop fragile pour se rendre dans les collèges et lycées pour faire de la prévention, ce n’est pas le cas de sa mère, qui depuis ce tragique incident lutte contre le harcèlement scolaire.

Vous êtes à nouveau en ligne