Guyane : le ramassage scolaire en pirogue

FRANCE 2

En Guyane, certains enfants demeurent trop éloignés des établissements scolaires. Ils se rendent parfois à l'école en pirogue.

13% des enfants guyanais ne sont pas scolarisés, car ils vivent à des kilomètres des établissements. Pour rendre l'école plus accessible, des pirogues font office de bus. Des dizaines d'embarcations convergent vers le bourg d'Apatou avec des élèves allant de la maternelle au collège. Après une heure de navigation, ces derniers doivent encore marcher jusqu'à la classe. Le directeur de l'école, un Toulousain, a appris à faire avec les contraintes du fleuve. Les cours débutent à 7h30 et finissent à 12h45. "Le fait de venir en pirogue rajoute de la fatigue et un manque de concentration par moment, qui est tout à fait compréhensible, et qu'il faut prendre en compte", concède le directeur.

L'école au Suriname

Mais certains enfants n'ont pas la chance de pouvoir aller à l'école, car les pirogues ne passent pas partout. Ils ont donc renoncé aux cours de français et vont suivre leur cursus au Suriname voisin, néerlandophone. La municipalité a pour projet de construire une école dans cette zone reculée. Il faudra alors acheminer des engins en pirogue et trouver 15 millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne