Enfants mis au pain et à l'eau dans l'Allier : "J'ai commis une terrible maladresse", "je suis devenu un paria de la République", déplore le maire à l'origine de la décision

Les deux enfants d'une commune de l'Allier avaient été privés de repas à la cantine scolaire parce que leurs parents ne l'avaient pas payée depuis un an.

"J'ai commis une terrible maladresse que je regrette", a réagi par mail auprès de franceinfo Emmanuel Ferrand, maire de Saint-Pourçain-sur-Sioule dans l'Allier, où deux enfants de CE2 et CM1 ont eu comme menu de cantine du pain et de l'eau le 9 septembre. Menu sommaire décidé par la mairie après plus d'un an de cantine impayée par les parents.

Pour avoir voulu faire mon travail honnêtement, je suis devenu un paria de la République dont mes opposants s'en servent dans un but électoral avec gourmandise.Emmanuel Ferrandà franceinfo

 

Le maire de la commune a également pointé du doigt les parents des enfants qui pendant plus d'un an, n'ont pas réglé la cantine où mangeaient leurs enfants qui n'étaient pourtant pas inscrits : "La force est aujourd'hui à ceux qui ne payent plus et ceux qui les défendent". "Un jour, il n'y aura plus de maire en France, car on ne leur donne pas les moyens de gérer les communes, ni pour aider ceux qui souffrent, ni contre ceux qui profitent du système", a-t-il ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne