Éducation nationale : comment s'organisera le contrôle des casiers judiciaires ?

France 2

L'Éducation nationale sera plus stricte dans le contrôle des casiers judiciaires. Sur le plateau de France 2, la journaliste Alexia Mayer revient sur ces nouveaux contrôles.

Désormais, pour entrer à l'Éducation nationale, le fichier des auteurs des infractions sexuelles ou violentes est étudié, les fichés ne pourront pas devenir fonctionnaire, explique la journaliste Alexia Mayer sur le plateau de France 2. "Ce contrôle s'ajoute à celui qui existait déjà pour les nouveaux entrants, celui du casier judiciaire. C'est un extrait du bulletin numéro deux, il regroupe tous les crimes et délits les plus graves comme les infractions à caractère sexuel, les détournements de fond ou les voles aggravés", précise-t-elle.

Une meilleure communication entre la Justice et l'Éducation nationale

Avoir un casier judiciaire n'est pas rédhibitoire, l'administration examine les dossiers au cas par cas mais les faits les plus graves excluent d'office l'entrée dans l'Éducation nationale. Les casiers ne seront pas régulièrement passés au crible, comme l'explique Alexia Mayer. "Désormais, l'administration sera informée de toute condamnation ou mesure de contrôle judiciaire prononcées contre des personnes qui exercent une activité en contact avec des mineurs. La loi oblige l'Éducation nationale et la justice à mieux communiquer", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne