Éducation : les enfants de plus en plus surprotégés

France 2

Une enquête récente a fait le constat, ces dernières décennies, tout a changé. La culture du risque zéro a envahi les squares et les cours de récréation.

Pour certains parents, c'est devenu une priorité : éviter que leurs enfants se fassent le moindre bobo. "Pour moi, si elle se fait mal, si elle se casse quelque chose, c'est dramatique", affirme une mère de famille. Difficile d'imaginer qu'il y a quelques années, laisser son enfant manipuler des scies, des vieilles planches n'était pas un drame, bien au contraire. 

Pouvoir expérimenter des choses

Dans les années 70, la France ouvrait des terrains d'aventures en toute liberté, au pied des cités. Des scènes impensables aujourd'hui. Car en seulement quatre générations, le périmètre de liberté des enfants s'est réduit de plus de 90%. Mais attention, prévient Xavier Pommereau, pédopsychiatre. Il y a danger à trop vouloir protéger. Pour lui, les enfants ont besoin de se confronter aux risques. "Aujourd'hui, les parents sont tellement angoissés qu'ils ont projeté sur leurs enfants leurs angoisses et qu'ils veulent absolument les épargnés de tout. Or, le problème, c'est que dans la vie, pour pouvoir surfer au milieu des problèmes, il faut pouvoir expérimenter des choses", explique-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne