Éducation : les casiers judiciaires des professionnels passés à la loupe

FRANCE 2

La décision intervient six mois après le scandale de l'école de Villefontaine et prendra effet début 2016. France 2 fait le point.

Six mois après le scandale de l'école de Villefontaine, en Isère, la décision a été prise de passer au crible le parcours des fonctionnaires travaillant auprès des enfants. Le directeur de l'école de Villefontaine avait déjà été condamné pour téléchargement d'images pédopornographiques sans que l'Éducation nationale en soit informée.

Alertes électroniques

Casier judiciaire, condamnations, la justice va systématiquement transmettre toutes ces informations à l'Éducation nationale par l'intermédiaire de référents. Le nom de tous les agents publics en contact avec des enfants sera fourni par la justice aux rectorats. Si leur casier judiciaire n'est pas vierge, des alertes électroniques seront transmises d'une administration à l'autre. Ces alertes prendront la forme d'avis d'information fournis par les tribunaux. Condamnations passées, procédures pénales en cours, nature des faits reprochés, tout y sera consigné et transmis aux différentes académies. Au total, 900 000 agents publics de l'Education nationale pourraient être concernés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne