Voir la vidéo
FRANCE 2

VIDEO. Imagée, concrète... La méthode qui a permis à Singapour de résoudre ses problèmes en maths

Le député Cédric Villani a remis lundi 12 février 2018 un rapport pour réformer l'apprentissage des maths. Il propose notamment de suivre la méthode de Singapour.

Le député et mathématicien Cédric Villani a émis plusieurs recommandations pour améliorer l'apprentissage des mathématiques dans un rapport rendu lundi 12 février 2018. Il conseille notamment de suivre la méthode de Singapour, aujourd'hui reconnue à travers le monde. Ici, au CP, l'institutrice n'utilise ni son tableau ni le manuel. Les chiffres sont remplacés par de petits objets aimantés. C'est la phase d'apprentissage dite concrète."Les mathématiques, c'est abstrait. Du coup la façon de rendre concrets les problèmes c'est d'utiliser des objets ou des dessins", explique la maîtresse.

Singapour en tête des classements internationaux

Chaque étape est répétée encore et encore jusqu'à assimilation parfaite des quatre opérations par les enfants. La deuxième étape est dite imagée. Ici plus d'objets, mais des dessins ou des diagrammes. Des élèves de douze ans peuvent résoudre des équations à deux inconnues grâce à ce qu'ils appellent des modèles. Ensuite, quand tous les concepts sont assimilés, les élèves commencent à utiliser les symboles mathématiques abstraits. Singapour était tout en bas des classements internationaux de mathématiques en 1990. Aujourd'hui, la cité-Etat prend systématiquement la première ou deuxième place.

Le JT
Les autres sujets du JT