Critiqué sur l'état des écoles à Marseille, le maire Jean-Claude Gaudin réagit

Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, lors des cérémonies du 14-Juillet 2019
Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, lors des cérémonies du 14-Juillet 2019 (GEORGES.ROBERT / MAXPPP)

Alors que 80 000 enfants ont retrouvé le chemin de l'école, ce lundi matin à Marseille, le syndicat SNUipp-FSU des Bouches-du-Rhône a vivement critiqué l'insalubrité des établissements scolaires. Le maire de Marseille réagit sur Franceinfo.

La rentrée ne se passe sans doute pas tout à fait comme prévue pour le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin. Alors que 80 000 enfants ont retrouvé le chemin de l'école dans les quelque 470 établissements de la cité phocéenne, Claires Billès, la secrétaire départementale du syndicat SNUipp-FSU des Bouches-du-Rhône, a dénoncé "une rentrée compliquée à Marseille."

Des écoliers n'ont pas pu faire leur rentrée ce matin puisque la cour s'est effondrée.Claire Billès

La représentante syndicale critique "l'insalubrité des écoles" et le manque de locaux éducatifs pour accueillir tous les enfants à Marseille. "Il y a toujours plusieurs centaines d'écoliers qui, le jour de la rentrée, n'ont pas de classe et ne sont pas affectés à Marseille, et c'est un vrai problème."

Claire Billès donne l'exemple de l'école primaire Cours Julien, située dans le sixième arrondissement de la ville : "Les écoliers n'ont pas pu faire leur rentrée dans l'école ce matin puisque la cour s'est effondrée. L'année dernière, l'équipe avait alerté, on leur avait répondu que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Là, ils iront faire leur rentrée dans une école assez éloignée."

800 millions d'euros dépensés pour les écoles en 25 ans, selon le maire


Selon l'élue syndicale SNUipp-FSU, ces problématiques sont assez récurrentes à Marseille : "L'éducation à Marseille n'est pas tout à fait la même qu'ailleurs en France. Les travaux d'envergure qui devraient être faits par la municipalité n'ont pas été faits"

Sur Franceinfo, Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille a vivement réagi. Selon lui, ces propos sont "d'une malhonnêteté intellectuelle totale et absolue." Celui qui occupe le fauteuil de maire depuis 1995 s'est défendu : "Depuis que je suis maire, on a construit 28 écoles neuves, on a dépensé 800 millions d'euros pour l'Éducation nationale dans le primaire. Alors évidemment, sur 470 écoles, de temps à autre, il y a un problème. Le problème, nous le réglons. Nous faisons les travaux nécessaires."

J'ai toujours donné ma préférence à l'Éducation nationaleJean-Claude Gaudin

Pour l'élu, ces attaques s'inscrivent dans un contexte d'élections municipales : "il y a évidemment une volonté politique d'essayer de détruire ce que la municipalité de Marseille a fait. J'en ai assez d'entendre dire que les choses vont mal. On peut stigmatiser, on peut prendre un exemple sur 470 écoles, mais dans ma vie politique, j'ai toujours donné ma préférence à l'Éducation nationale." Avant de conclure : "Ce dont le FSU ne parle jamais, c'est que dans un jour de classe normal, 55 000 enfants mangent à la cantine. Le prix du repas : 3€67. 25 000 enfants ont un tarif réduit à 1€80. 1 500 enfants ont la gratuité totale."

Vous êtes à nouveau en ligne