Cinq collèges de Belfort tentent les TIG à la place des heures de colle

Le collège Arthur Rimbaud à Belfort 
Le collège Arthur Rimbaud à Belfort  (Radio France - Rebecca Gil)

Un nouveau système de sanction est testé depuis la rentrée 2016 dans cinq collèges de Belfort. A la place des heures de colle, un élève indiscipliné pourra faire des travaux d'intérêt général dans un service de la mairie.

La fin des heures de retenues ? Un nouveau système de sanction est testé depuis la rentrée dans cinq collèges de Belfort, dévoile ce mercredi France Bleu Belfort Montbéliard. A la place des traditionnelles heures de colle, un élève indiscipliné pourra faire des travaux d'intérêt général dans un service de la mairie.

Selon Eugène Krantz, directeur académique du Territoire de Belfort, le principe de cette nouvelle mesure est "de proposer une activité de substitution" pour que les élèves "prennent conscience de la gravité de la faute commise, mais c'est aussi une initiative de réparation".

"Dans notre système, il n'y a aucune obligation. Il faut avant tout que le jeune et ses parents acceptent cette sanction en signant une convention" précise Eugène Krantz.