Augustin d'Humières : un prof en résistance

franceinfo

Augustin d'Humières, professeur de grec et de latin dans un lycée de Meaux (Seine-et-Marne), est l'auteur d'"Un petit fonctionnaire", un appel à sauver l'école de la République.

"Pour moi, l'endroit essentiel, en ce début de XXIe siècle, c'est une salle de classe" : tel est le credo d'Augustin d'Humières, professeur de grec et de latin dans un lycée de Meaux (Seine-et-Marne) en région parisienne. Son livre "Un petit fonctionnaire" est un appel à sauver l'école de la République. "Le constat, c'est celui d'une école où l'on n’apprend pas forcément grand-chose, d'une école extrêmement injuste et violente envers les enfants les plus vulnérables", analyse-t-il.

L'origine du problème

"Pour l'instant, on demande à l'élève de connaitre mal des tas de choses. Et il y a, à mon avis, quelque chose à faire au niveau des objectifs. Que veut-on qu'un élève connaisse de la France, de sa langue, de son histoire, des langues étrangères, des sciences... à la fin d'une scolarité? (...) Il faut définir ce qui est important aujourd'hui", poursuit le professeur. Augustin d'Humières n'hésite pas à lier radicalisation et faillite de l'école. Pour lui, "Si l'école n'occupe pas le terrain, d'autres vont l'occuper."

Vous êtes à nouveau en ligne