Voir la vidéo
France 2

Réformes : des lycéens et étudiants protestent

Ce jeudi 1er février, première grande mobilisation des étudiants et des lycéens. Les syndicats refusent le nouvel outil, Parcoursup, et la réforme annoncée du baccalauréat.

À Marseille, Lyon, Caen ou Amiens, des lycéens et étudiants côte à côte, qui ne veulent pas de la réforme et dénoncent la sélection à l'entrée de l'université. Car à l'avenir, les universités pourront exiger certaines compétences. "Pour nous, l'école doit être accessible à tous, que ce soit au niveau du lycée, ou au niveau de l'université", explique un manifestant. Dans les cortèges, certains enseignants dénoncent le projet de loi : "Le bac ne sera plus un diplôme d'accès à l'université et au supérieur, mais un diplôme dont la valeur va être remise en cause", estime un enseignant.

Le contrôle continu, autre motif de mécontentement

"Ce qu'il y a derrière cette idée d'orientation, c'est la sélection, et c'est l'augmentation des frais d'université dans les prochaines années à venir, avec des masters à 4 000 ou à 10 000 euros", déplore une jeune prof. Autre motif de grogne : certains lycéens ne veulent pas du contrôle continu : "On perd l'anonymat avec le contrôle continu, mais il va aussi faire varier la valeur du baccalauréat selon la cote du lycée. C'est ça qu'on dénonce", explique un lycéen. Certaines universités et lycées ont été bloqués ce matin. Des manifestations sont prévues dès 14 heures dans plusieurs villes de France.

Le JT
Les autres sujets du JT