Parcoursup : que faire selon les différentes réponses ?

FRANCE 3

C'est ce mardi 22 mai au soir, à 18 heures, que les lycéens vont connaître les premières réponses à leurs vœux. Il s'agira du premier test pour la plateforme Parcoursup, qui provoque beaucoup d'inquiétudes et de révoltes dans plusieurs facultés.

Ce mardi 22 mai au soir, un lycéen sur deux devrait avoir une réponse positive sur Parcoursup. En moyenne, chaque élève de terminale a pu faire une dizaine de souhaits, l'idée étant d'éviter le hasard du tirage au sort. Le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, donne le mode d'emploi sur RTL : "En cas de 'oui', il faut accepter un de ces 'oui' et refuser les autres. En les refusant, vous libérez des places et donc, au fil des jours, ceux qui n'ont pas eu un 'oui' immédiatement vont eux-mêmes en avoir un. Tout ceci est très transparent, car quand on est mis en file d'attente, on voit son ordre de classement".

Une vingtaine d'établissements bloqués en région parisienne

Pas de panique donc, avec le "en attente", l'élève garde toutes ses chances pour un "oui" définitif un peu plus tard dans la filière choisie. Le "oui si" est également une option. Dans ce cas, le lycéen se verra proposer un parcours personnalisé : des cours complémentaires ou une année de rattrapage. Enfin, le "non" doit permettre d'éviter des erreurs d'orientation. Mais cette nouvelle formule n'a pas forcément l'aval des syndicats lycéens, qui bloquent une vingtaine d'établissements en région parisienne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne