Mobilisations contre la réforme du bac et de l'université

Voir la vidéo
France 3

Depuis ce jeudi 1er février au matin, des lycéens, des étudiants mais également des enseignants protestent contre la réforme sur l'accès à l'université.

Ce jeudi 1er février au matin à Marseille (Bouches-du-Rhône), ces lycéens sont entrés en lutte. Ils sont contre la future réforme du baccalauréat qui prévoit moins d'épreuves finales et plus de contrôles continus : "On estime, nous lycéens, que ça va être assez inégalitaire dans la mesure où on perd l'anonymat avec le contrôle continu, mais il va aussi faire varier la valeur du baccalauréat selon la cote du lycée", analyse Maxime Cavacas, de l'Union nationale des lycéens. À Lyon (Rhône), étudiants et enseignants sont également dans la rue contre la réforme de l'Enseignement supérieur. Ils craignent un système à l'anglo-saxonne, avec des universités qui pourraient devenir payantes.

La réforme du baccalauréat présentée le 14 février en conseil des ministres

Autre raison de cette colère : la nouvelle plateforme d'inscription Parcoursup. Les universités auront dorénavant accès au dossier des lycéens. À Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), les syndicats dénoncent une sélection à l'entrée de l'université. "Le gouvernement ne veut pas ouvrir suffisamment de places à l'entrée des universités, et donc il fait une sélection à l'entrée pour qu'on ne rencontre pas les problèmes qu'on rencontre depuis des années et des années", explique Claude Délétang, secrétaire FSU Puy-de-Dôme. Cet après-midi, plusieurs manifestations auront lieu dans toute la France. La réforme du baccalauréat, elle, sera présentée le 14 février en conseil des ministres.

Le JT
Les autres sujets du JT