Études supérieures : qu'est-ce que Parcoursup, la plateforme qui va remplacer APB ?

La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal explique en détail le fonctionnement de la nouvelle plateforme d'orientation pour les élèves de terminale.

Parcoursup, la nouvelle plateforme d'orientation vers l'enseignement supérieur pour les élèves de terminales remplacera dès 2018 le système controversé d'Admission postbac. "La plateforme Parcoursup c'est un outil qui va nous permettre d'accompagner une meilleure orientation et une meilleure réussite des étudiants. L'algorithme a été modifié de façon à ce qu'il y ait une plus grande part d'humain, de façon à ce qu'on supprime ce tirage au sort" détaille Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur. En 2017, les étudiants ont été tirés au sort dans une centaine de licences. Le gouvernement a également prévu la mise en place "d'étudiants ambassadeurs" qui seront en charge de répondre aux questions des futurs étudiants de manière très concrète.

10 voeux, pas un de plus

Les élèves choisissent à partir du moment où ils ont une réponse d'admission parmi leurs 10 vœux. "S'ils sont admis dans deux de leurs 10 vœux, ils choisissent lequel des deux ils préfèrent. S'ils ont une autre réponse un peu plus tard, ils peuvent aussi choisir de privilégier celle-là" explique la ministre. La plateforme ouvre le 15 janvier, et les vœux peuvent être faits à partir du 22 janvier, jusqu'à la mi-mars. Le processus s'ouvre à partir du 22 mai, les réponses arrivent jusqu'au début des épreuves du baccalauréat, s'arrêtent pendant les examens et reprennent après. En cas de problème, une commission est mise en place pour proposer d'autres solutions aux lycéens.

Vous êtes à nouveau en ligne