Économie : la France compte de plus en plus de pauvres, selon l'Insee

FRANCE 2

Selon la dernière estimation de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), le nombre de pauvres a augmenté en France. Les explications du journaliste Jean-Paul Chapel sur le plateau de France 2.

Les 8% les plus pauvres n'ont pas profité des mesures sur le pouvoir d'achat depuis le début du quinquennat. L'une des conséquences est que le nombre de pauvres a progressé. "Selon la dernière estimation de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), le nombre de pauvres a atteint l'an dernier 9,3 millions, un chiffre en hausse par rapport à l'année précédente. C'était 8,9 millions en 2017. La proportion de pauvres est passée de 14,1% à 14,7% de la population. On parle là des personnes qui vivent avec moins de 1 065 € par mois pour un célibataire sans enfant", explique le journaliste Jean-Paul Chapel sur le plateau du 20 Heures.

L'écart entre les plus riches et les plus pauvres continue de se creuser

"La principale explication, c'est la baisse des allocations logement pour les résidents des HLM. Certes, la baisse des loyers, censée compenser, n'est pas prise en compte par l'Insee, mais quoi qu'il en soit, selon l'institut, il y a quand même une augmentation de la pauvreté", ajoute-t-il. Enfin, en ce qui concerne l'écart entre les plus riches et les plus pauvres, "il augmente légèrement en 2018. Si on compare les 20% les plus riches et les 20% les plus pauvres, les plus riches sont 4,4 fois plus riches que les plus pauvres, contre 4,3 l'année précédente. Cela s'explique par l'allègement de la fiscalité des revenus des patrimoines, la 'flat tax', qui favorise les plus fortunés", conclut Jean-Paul Chapel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne