VIDEO. Viol conjugal : "Je n'arrivais pas à l'exprimer, ce viol"

ENVOYE SPECIAL / FRANCE 2

Aujourd'hui, Vanessa a mis un mot sur des actes qu'elle subissait quotidiennement et accuse son ex-compagnon de viol conjugal. Pour ce procès aux assises qu'a suivi "Envoyé spécial", elle n'est pas seule : elles sont trois à porter plainte contre le même homme pour les mêmes faits. Deux d'entre elles se sont confiées au magazine. Extrait.

"Pour moi, le viol, c'est vraiment l'inconnu qui vient, qui vous prend, qui ne vous laisse pas le choix, dans la rue, dans un parking, une cage d'escalier... Au sein d'un couple, c'est 'être forcée de'. Je n'arrivais pas à l'exprimer, ce viol." Aujourd'hui, Vanessa a mis un mot sur les actes qu'elle subissait quotidiennement et accuse son ex-compagnon de viol conjugal. 

Conjugal, plus d'un viol sur trois l'est. Un crime reconnu comme tel depuis 1992. Beaucoup l'ignorent, mais le fait qu'il soit commis sur le conjoint représente même, depuis 2010, une circonstance aggravante, qui porte la peine encourue jusqu'à vingt ans de réclusion. Un crime banal, mais qui reste tabou : seulement 6% des victimes portent plainte. Extrait du magazine "Envoyé spécial".

Un procès aux assises

Pour ce reportage à voir le 2 mars 2017, une équipe du magazine a pu suivre à Nanterre (Hauts-de-Seine) un procès à la fois exemplaire et extraordinaire. Si Vanessa a eu le courage d'aller jusqu'aux assises, c'est qu'elle n'est pas seule. Son ancien compagnon est accusé des mêmes faits par deux autres jeunes femmes. Au début de cet extrait, l'une d'elles, Nadège, donne un aperçu de son quotidien : des rapports sexuels brutaux et forcés. Elle hurle "comme pas possible", lui dit "arrête, arrête, arrête". Mais il ne s'arrête pas. 

C’est la première fois qu’un homme est poursuivi pour viol conjugal sur plusieurs de ses anciennes compagnes. 

Extrait de "Viol à domicile", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 2 mars 2017.

Vous êtes à nouveau en ligne