VIDEO. Première femme à avoir couru officiellement un marathon, l'histoire de Katherine Switzer

BRUT

Ils ont voulu l'empêcher de courir, elle est devenue une icône. Retour sur l'histoire de Katherine Switzer qui a dédié sa vie à ce combat.

Fille de soldat américain, Katherine Switzer est née en Allemagne en 1947. Étudiante, elle était la seule fille de son équipe de cross country. Lorsqu'elle a 19 ans, elle découvre que Roberta Gibb a réussi à courir en catimini le marathon de Boston, sans avoir pu s'inscrire.

Une femme marathonienne, une première

Un an plus tard, elle décide alors de participer à l'édition de 1967. Elle réussit à s'inscrire en donnant uniquement ses initiales. En pleine course, alors qu'elle en est à son sixième kilomètre, les organisateurs l'aperçoivent et tentent de lui arracher son dossard. Grâce à l'aide de son petit ami de l'époque, elle arrive malgré tout à franchir la ligne d'arrivée et devient la première femme à avoir couru officiellement le marathon de Boston. Mais elle est disqualifiée par la direction de la course puis suspendue de la Fédération américaine d'athlétisme.

Une vie consacrée à ce combat

Après avoir prouvé que les femmes étaient capables de courir 42,195 kilomètres, Katherine Switzer a longtemps milité pour qu'elles aient le droit de courir le marathon. En 1972, elle court avec huit autres femmes le marathon de Boston, désormais ouvert aux femmes. Le premier marathon féminin aux Jeux olympiques a, lui, lieu en 1984 à Los Angeles. À 50 ans, elle gagne son premier Emmy Award de commentatrice sportive. Vingt ans plus tard, alors qu'elle a 70 ans, elle court le marathon de New York. "J'ai dédié ma vie à ça. Et quand je vois toutes ces femmes courir aujourd'hui, même si je n'ai pas d'enfants, je me dis que ce sont un peu mes filles", déclarait-elle en 2016.

Vous êtes à nouveau en ligne