VIDEO. La chanteuse du groupe Bagarre plaide pour que la masturbation féminine ne soit plus un sujet tabou

BRUT

Leur chanson "Diamant" est une ode à la masturbation féminine.

"Index à l’envers, majeur en l’air, à chaque doigt son diamant, gloire à l’amour solitaire". Voici les premières paroles de la chanson "Diamant", interprétée par le groupe Bagarre. Un plaidoyer à la masturbation féminine, sujet encore tabou selon Emmaï Dee, la chanteuse. "Il y a une parole qui n’est pas encore libre et libérée à ce sujet", estime-t-elle. Emmaï Dee explique notamment que "dans la culture aujourd’hui, notamment dans les films, on a de plus en plus de représentations de la masturbation féminine, mais c’est encore très minoritaire par rapport aux représentations qu’on peut avoir de la masturbation masculine". Une sous-représentation qui provoquerait une méconnaissance générale de cette pratique. 

Une libération de la parole

Mais si la masturbation féminine est encore taboue, la parole des femmes à ce sujet commence peu à peu à se libérer. En France, en 2017, 74 % des femmes admettaient s’être déjà masturbées. Soit quatre fois plus qu’en 1970. Une libération de la parole encouragée par le mouvement #Metoo selon la chanteuse. "La parole des femmes se libère à ce sujet, notamment autour de la sexualité", se réjouit-elle. "Donc j’espère que ce chemin va continuer, qu’on va pouvoir en parler de plus en plus librement, sans gêne, sans honte, comme d’un premier baiser."

Vous êtes à nouveau en ligne