VIDEO. "Elle se savait condamnée à mort" : Cathy Thomas, la sœur d'une victime de féminicide, attaque l'État

BRUT

Elle avait déjà porté plainte, et rien n'a été fait. Isabelle et ses parents sont morts assassinés par son ex-compagnon. Aujourd'hui, sa sœur Cathy attaque l'État et veut faire reconnaître sa responsabilité dans ce triple meurtre.

"Il avait carrément décidé d'exécuter mon père, ma mère et ma sœur."

Cathy Thomas veut faire reconnaître la responsabilité de l'État dans le triple meurtre de sa sœur Isabelle et de ses parents. "Elle se sentait et elle se savait condamnée à mort", confie-t-elle. Isabelle Thomas avait déposé des mains courantes et des plaintes contre son ex-compagnon, Patrick Lemoine.

"Rien ne se passe"

Isabelle Steyer, avocate spécialisée dans les violences faites aux femmes, estime que les dysfonctionnements de la justice ont permis le passage à l'acte. "Il y a discrimination parce que c'est une femme qui vient déposer plainte dans le cadre de violences conjugales et qu'à partir du moment où c'est une femme, on ne va pas la traiter comme une victime", pointe l'avocate. Isabelle Steyer regrette que la parole des plaignantes puisse être remise en cause. Selon elle, ce sont de telles failles qui viennent "augmenter le sentiment d'impunité de l'agresseur qui va s'estimer tout permis."

Aujourd'hui, Cathy Thomas veut faire condamner l'État pour "faute lourde". Sa volonté : faire changer les choses.

Vous êtes à nouveau en ligne