Najat Vallaud-Belkacem promet des sanctions contre les inégalités de salaires

La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, lors d\'une conférence aux Nations unies, à New York (Etats-Unis), le 5 mars 2013.
La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, lors d'une conférence aux Nations unies, à New York (Etats-Unis), le 5 mars 2013. (DON EMMERT / AFP)

Elles pourraient intervenir dans les six mois, a prévenu la ministre des Droits des femmes dans une interview au "Parisien".

Les femmes cadres gagnaient en 2012 20% de moins que les hommes, révèle vendredi 8 mars, Journée internationale de la femme, une étude de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec). Preuve supplémentaire des différences salariales qui perdurent entre les sexes. Face à ce constat, la ministre des Droits des femmes, NajatVallaud-Belkacem, promet des sanctions dans Le Parisien/Aujourd'hui en France, vendredi.

Elles devraient intervenir dans les six mois et concerneront les entreprises qui ne luttent pas efficacement contre cette situation. La ministre précise que ces sanctions "pourront aller jusqu'à 1% de la masse salariale". "Cela devrait être dissuasif !", estime-t-elle. Selon elle, "la suppression des exonérations [des cotisations sociales] reste une piste sérieuse". Cette mesure avait été évoquée pendant la campagne présidentielle par François Hollande.

Et les entreprises vont devoir s'activer. "Quand nous sommes arrivés au pouvoir, la moitié des entreprises n'avait même pas encore fait l'effort de rédiger un diagnostic, comme la loi l'exige", rapporte la ministre.

Vous êtes à nouveau en ligne