Un président d'un jury du Capes de professeur de Lettres accusé de sexisme

Aujourd\'hui, 65% des professeurs de collège et lycée sont des femmes (photo d\'illustration).
Aujourd'hui, 65% des professeurs de collège et lycée sont des femmes (photo d'illustration). (FRANK PERRY / AFP)

Le président du jury est mis en cause par la communauté enseignante pour des remarques sexistes dans le rapport du jury du concours pour devenir professeur de Lettres.

Les rapports de jury de concours sont rarement lus. Pourtant, l'un d'entre eux est au centre des attentions des professeurs de Lettres avec une polémique grandissante. Le président du jury est accusé par la communauté enseignante de remarques sexistes dans ce texte qu'il a rédigé.

Alors qu'aujourd'hui 65% des professeurs de collège et lycée sont des femmes, Patrick Laudet, universitaire et inspecteur général de l'Éducation national se félicite de l'amélioration de la proportion de garçon se présentant au Capes : "un symptôme d'attractivité nouvelle pour le métier de professeur de Lettres". Il précise aussi que cet enseignement "n’est pas une spécificité féminine et nos élèves ont besoin de l’expérimenter au quotidien".

Une pétition en ligne lancée par des professeurs

Pour cet universitaire, les élèves "y gagneront incontestatablement", notamment les garçons. "La présence accrue d’hommes pour enseigner les Lettres contribuera à affiner l’image parfois dégradée qu’ils ont de la discipline", écrit enfin Patrick Laudet.

Depuis la publication de ce rapport, les professeurs crient au sexisme. "C'est extrêmement choquant. On le sait, les jurys sont majoritairement composés d'hommes", a réagi Sabine Duran, la secrétaire du syndicat Sud-Education."C'est proche du propos de comptoir qui reste bassement mysogine."

Une pétition lancée par des professeurs femmes et hommes circule maintenant depuis plusieurs jours. Elle demande le retrait de ces remarques et l’engagement d’une réflexion sur la parité dans l’Education nationale.

Vous êtes à nouveau en ligne