Simone Veil : une vie de combats

FRANCE 2

Simone Veil est décédée vendredi 30 juin, à l’âge de 89 ans. Toute sa vie, elle aura mené des combats, pour les femmes, et pour la paix.

Les combats de Simone Veil pourraient se résumer à une scène. En 1979, elle s’est engagée pour les premières élections européennes, et des militants d’extrême droite viennent perturber son meeting. "J’ai survécu à pire que vous. Vous n’êtes que des SS aux petits pieds", leur lance-t-elle. Simone Veil savait de quoi elle avait parlé, elle qui avait enduré les vrais SS en 1944. Elle avait été arrêtée en 1944, alors qu’elle avait 16 ans, à Nice. Ni son père, ni sa mère, ni son frère ne sont revenus des camps de concentration.

Combats dans l’hémicycle et dans la rue

Après la guerre, Simone entreprend des études de droit, au cours desquelles elle rencontre son mari, Antoine Veil, avec qui elle aura trois fils. Elle se rapproche ensuite de la politique et en 1974, elle reçoit un coup de téléphone de Jacques Chirac, le nouveau Premier ministre. Il lui propose de devenir ministre de la Santé, et de porter la loi dépénalisant l’avortement. Le combat est rude, haineux parfois, dans l’hémicycle et dans la rue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne