Santé : un contraceptif sous surveillance

France 2

La commercialisation des implants intra-utérins Essure va être suspendue dans l'Union européenne. Ces petits implants sont prescrits aux femmes qui sont demandeuses d'une contraception définitive et irréversible. Cette méthode pourrait être dangereuse.

C'est peut-être le début d'une victoire pour ces femmes. Depuis plusieurs mois elles réclament le retrait du marché de l'implant contraceptif Essure élaboré par le laboratoire Bayer. Sa commercialisation vient d'être suspendue pour trois mois dans toute l'Union européenne. "Tant qu'on ne sera pas sûr que les femmes sont en sécurité à 100% nous continuerons le combat. On ne s'arrêtera pas. Pour nous il est évident que le dispositif ne doit plus être proposé aux femmes", explique Marielle Klein, présidente de l'association Resist. Le dispositif mis en cause est un implant en forme de ressort.

Étape judiciaire en septembre

Une méthode de contraception définitive et irréversible. Il aurait engendré de nombreuses complications après sa pose chez plus d'un millier de femmes. L’agence de sécurité du médicament recommande au laboratoire Bayer de procéder au rappel des produits en stock auprès de tous les établissements de santé susceptible de les détenir. La prochaine étape sera judiciaire, l'association de femmes lancera une action de groupe en septembre contre le laboratoire Bayer pour défaut d'information. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne