Le discours de Simone Veil qui a changé la vie des femmes

Au perchoir de l’Assemblée nationale en 1974, Simone Veil a prononcé l’un de ses discours les plus iconiques : celui qui a légalisé l’IVG en France.

 "Aucune femme ne recourt de gaieté de coeur à l’avortement. Il suffit d’écouter les femmes. C’est toujours un drame…", déclarait Simone Veil au milieu des applaudissements à l’Assemblée nationale le 26 novembre 1974. Alors ministre de la Santé de Valéry Giscard d’Estaing, elle venait défendre une loi qui allait marquer l’histoire : la légalisation de l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

À l’époque, beaucoup d’IVG étaient pratiquées illégalement. Des milliers de femmes ont mis leur vie en danger pour pouvoir avorter. De même, elles étaient nombreuses à traverser la Manche pour aller le faire en Angleterre.

Un texte historique

Après trois jours de débat, face à une assemblée à grande majorité masculine, Simone Veil était en train de laisser sa trace dans l’histoire de France. Avec cette loi : "nous pensons ainsi répondre aux désirs conscients ou inconscients de toutes les femmes qui se trouvent dans cette situation d’angoisse", indiquait-elle.

Elle ajoutait : "actuellement, celles qui se trouvent dans cette situation de détresse, qui s’en préoccupe ? La loi les rejette non seulement dans l'opprobre, la honte et la solitude, mais aussi dans l’anonymat et l’angoisse des poursuites."

 

 

 

 

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne