L'initiative de la mairie de Dannemarie pour l'année de la femme provoque un tollé

France 3

La commune de Dannemarie dans le Haut-Rhin a décidé de célébrer "l'année de la femme". Pour celà, elle a parsemé ses rues de silhouettes féminines, provoquant la colère des associations féministes, qui parlent de clichés sexistes.

Des silhouettes plus ou moins dénudées aux quatre coins de la ville... Avec son année de la femme, la petite ville de Dannemarie (Haut-Rhin) ne pensait pas attirer autant l'attention. Mais les mannequins installés début juin ne font pas l'unanimité. Pour une habitante : "On fait plein de choses exactement comme les hommes, et on devrait mettre ça en valeur plutôt que de nous montrer faire du shopping ou le ménage ou tout ce qui est associé à la femme en général."

"Je ne vois pas du tout où peut être le mal"

La campagne, qui partait d'une bonne intention, s'est retrouvée sur les réseaux sociaux et a provoqué un tollé. "Quelle honte", ou "bonjour les stéréotypes" peut-on lire, la ville reçoit depuis des mails d'indignation et même un courrier. La première adjointe a réalisé elle-même les 65 panneaux - deux à trois mois de travail -, et s'étonne des réactions. "J'ai fait des femmes d'affaires, j'ai fait des femmes plus rondes, des femmes enceintes on a plein de visages en ville, simplement de beaux visages, je ne vois pas du tout où peut être le mal", se justifie Dominique Stroh. L'association féministe "Les Effrontées", montée au créneau, demande le retrait des silhouettes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne