Inde : une école pour grand-mères

En Inde, l’école Aajibaichi Shala accueille une trentaine de femmes âgées de 60 à 90 ans. Des grand-mères qui souhaitent apprendre à lire et à écrire.

A plus de 60 ans, de nombreuses grands-mères indiennes apprennent à lire et à écrire. « On a appris à faire notre propre signature » se réjouit une participante à un atelier de lecture et d’écriture ». « Pour l’instant, on n’écrit et on ne lit pas très bien. Mais on fait des efforts on adore ça ! », poursuit-elle. Ces grand-mères prennent le chemin de l’école six fois par semaine, une fois leur travail terminé.

35% de femmes illettrées

Yogendra Bangar est le fondateur de l’école Aajibaichi Shaala, « l'école des grands-mères » en langue marathie. Il constate que « leur confiance en elles-mêmes s’est vraiment améliorée. Où qu’elles aillent, elles n’ont besoin de personne pour accomplir leurs tâches ». En Inde, 65% des femmes sont lettrées, contre 82% chez les hommes. Ce phénomène s’explique par la préférence accordée aux garçons et les mariages précoces.

Vous êtes à nouveau en ligne