Egalité salariale : quelles sanctions pour les entreprises ?

FRANCE 3

6% des 1253 entreprises françaises de plus de 1000 salariés n’ont pas publié leur index. Des sanctions sont prévues.

6% des 1 253 entreprises françaises n’ont pas publié leur Index égalité salariale, soit 75 d’entre elles, “alors qu’il s’agit d’une obligation légale, mais elles souhaitent cacher leurs résultats”, estime Dorothée Lachaud, journaliste du service économie de France Télévisions. Mises en demeure par le gouvernement, elles encourent des sanctions échelonnées si elles ne se conforment pas à la loi.

Des sanctions sont prévues

La plupart des sociétés ont bien publié leur Index, mais certaines d’entre elles ne respectent pas suffisamment la loi en vigueur. Un indicateur précis mesure ces différences. "Quand leur note est située sous la note de 75/100, ces entreprises ont trois ans pour réduire les écarts salariaux. En l’absence de changements, elles encourent des pénalités jusqu’à un pour cent de leur masse salariale”, conclut Dorothée Lachaud.

Vous êtes à nouveau en ligne