Décès de Gisèle Halimi : une avocate au service de la cause des femmes

FRANCEINFO

Gisèle Halimi est décédée lundi 27 juillet à l’âge de 93 ans. Elle aussi avocate, l’ancienne vice-bétonnière de Paris Dominique Attias rend hommage à cette militante des droits des femmes en France.

Elle représentait un véritable modèle à suivre pour de nombreuses femmes en France. Gisèle Halimi s’est éteinte lundi 27 juillet. Ancienne vice-bétonnière de Paris, l’avocate Dominique Attias se remémore une femme qui avait décidé très tôt d’être "révolutionnaire, une militante". Elle n’avait "jamais renoncé de se battre pour le droit des femmes, pour le droit des plus vulnérables, puisque ce sont encore les plus vulnérables", rappelle-t-elle.

Un combat toujours d’actualité

Durant sa prestigieuse carrière, Gisèle Halimi s’est toujours appliquée à venir en aide aux femmes, à combattre pour leurs droits. Des convictions qui doivent encore être défendues en 2020. "Nous devons lutter, mais lutter avec les hommes et j’allais dire, depuis la naissance des petites filles et des petits garçons. Dans les crèches, dans les écoles, partout nous devons enfin réfléchir et nous battre ensemble pour une vraie égalité, une vraie parité", souhaite Dominique Attias.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne