Arabie saoudite : les femmes autorisées à conduire, la fin d'une exception

FRANCE 2

L'Arabie saoudite était le seul État au monde où les femmes n'avaient pas le droit de conduire. La fin de cette interdiction vient d'être décidée. Une petite révolution, dans un pays où les femmes ne peuvent rien faire sans la permission d'un homme.

Le dernier pays au monde où les femmes n'avaient pas le droit de conduire, contraintes d'être toujours véhiculées par des hommes. Les plus audacieuses qui avaient osé braver l'interdit ont fait de la prison. Leur combat est aujourd'hui récompensé. Le roi Salmane vient d'autoriser les femmes de son royaume à prendre le volant. Un immense tabou social est tombé. Les femmes saoudiennes n'en reviennent pas.

Une modernisation en cours

Un séisme dans ce pays ultraconservateur. Les femmes sont sous la tutelle d'un homme et doivent avoir sa permission pour voyager ou se marier. Le décret sur la conduite a été pris par le roi Salmane, mais c'est son fils, le prince héritier Mohammed ben Salmane, 32 ans, qui est aux commandes. Depuis un an et demi, il a engagé l'Arabie saoudite dans des réformes économiques et sociales et une timide modernisation prend lentement forme. Il y a quelques jours, pour la fête nationale, les femmes ont pour la première fois été autorisées à se rendre au stade aux côtés des hommes. L'image est inédite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne