Agression au Maroc: «On est toutes concernées »

Dans les grandes villes marocaines, des mobilisations dénoncent les violences sexuelles après l’agression dans un bus à Casablanca. Interview avec Zainab Fasiki, jeune illustratrice marocaine. 

La vidéo d’une jeune femme se faisant agresser dans un bus de Casablanca a relancé le débat au Maroc. Sur cette vidéo, des jeunes hommes la bousculent et touchent ses parties intimes. Des rassemblements ont eu lieu mercredi 23 août à Casablanca, Rabat, Marrakech.

 Un pays en colère 

Après la diffusion de cette vidéo, toute fille marocaine était irritée parce qu’on est toutes concernées ", explique Zainab Fasiki, une illustratrice marocaine. 

 Cette jeune femme de 23 ans espère une prise de conscience de l’Etat sur la culture du viol au Maroc. 

" J’aimerais bien qu’on travaille vraiment ensemble: l’Etat et la société civile. Il faut vraiment faire face au harcèlement sexuel. C’est vraiment une crise de valeurs ici au Maroc et ça peut finir que si on est unis et qu’on invite les jeunes, à respecter les femmes, à donner de l’importance à l’égalité hommes-femmes. "
Vous êtes à nouveau en ligne