Vosges : trois hommes interpellés pour une série de viols et violences sur une femme sous curatelle

Les faits se sont déroulés dans un petit village autour de Raon-l\'Étape (2018).
Les faits se sont déroulés dans un petit village autour de Raon-l'Étape (2018). (CAPTURE D’ÉCRAN GOOGLE MAPS / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

La jeune femme aurait accepté de loger des dealers en échange de cocaïne. Soupçonnée d'avoir dérobé quelques grammes, elle a été violée et battue à plusieurs reprises avant d'être abandonnée au bord d'une route. Interpellés, les trois hommes vont être présentés au juge dans la journée.

Trois hommes ont été arrêtés dans les Vosges et sont présentés au juge d'instruction samedi 11 août pour une série de viols et de violences sur une femme de 28 ans, toxicomane et sous curatelle, révèle France Bleu Sud Lorraine. La victime a été abandonnée à Moyenmoutier lundi dernier. Cette affaire est mêlée à un trafic de drogue.

Drogue contre toit 

Mi-juillet, la victime, originaire d'un petit village autour de Raon-l'Étape, accepte d'accueillir chez elle trois hommes, un dealer et deux complices. Elle passe un accord avec eux : en échange d'un hébergement, ils lui fournissent des produits stupéfiants.

Rapidement la situation dégénère. Les trois hommes estiment que la jeune femme leur a dérobé quelques grammes de cocaïne, une dette d'environ 200 euros, selon le procureur de la République d'Épinal, Étienne Manteaux, explique France Bleu Sud Lorraine. Les premières menaces tombent mais c'est le 5 août que la spirale criminelle se met en route.

Violée et battue pour une dette présumée de 200 euros

Des menaces vont être rapidement proférées, mais c'est à partir du 5 août que les choses sérieuses commencent. Ce soir-là, les trois hommes accompagnés d'un quatrième se rendent chez la victime présumée pour récupérer cette dette éventuelle. Ils décident de violer la jeune femme à plusieurs reprises, de la frapper avec des câbles et des bouts de bois. Des atrocités filmées et retrouvées sur le téléphone portable d'un des auteurs présumés. La jeune femme est ensuite enlevée et séquestrée à Nancy pendant plusieurs heures, où les sévices se poursuivent. Elle est transportée chez un autre toxicomane qui tente de s'interposer mais est agressé à son tour. La jeune femme est recueillie au bord de la route à Moyenmoutier, le 6 août au soir.

Les qualifications de viol, torture et barbarie retenues par le parquet

Trois des auteurs présumés ont été interpellés, dont deux par la police à Nancy. Selon le parquet, ils admettent avoir été présents mais minimisent leur participation. Ils sont présentés au juge d'instruction à Épinal samedi. Le parquet a réclamé leur placement en détention et a retenu la qualification de viols et d'actes de tortures et de barbarie. Les trois hommes, présumés innocents, risquent la réclusion criminelle à perpétuité.

Vous êtes à nouveau en ligne