VIDEO. "Cash Investigation" a rencontré un "collecteur", petite main du blanchiment du trafic de cannabis

Pendant près de deux ans, un ambulancier a récupéré des millions d'euros pour un réseau de blanchiment d'argent de la drogue. Et il exerçait son job de "collecteur" au volant de son ambulance… Extrait de "Cannabis, la multinationale du blanchiment", une enquête de Nicolas Vescovacci diffusée mardi 29 octobre 2019 à 23 heures sur France 2.

Avec 700 000 fumeurs de cannabis au quotidien en France, les trafiquants ne connaissent pas la crise. Ce marché pèse un milliard d’euros dans le pays, et tout ce cash en petites coupures qui circule de la main à la main, il faut bien le blanchir...

Pendant près de deux ans, un homme rencontré par le magazine "Cash Investigation" (Facebook, Twitter, #cashinvestigati) a récupéré des millions d’euros pour un réseau de blanchiment. Ce n'est ni un dealer ni un revendeur, et pas même un livreur. Le job de cette petite main, c'est collecteur.

Des sacs de 500 000 euros transportés dans une ambulance

"Un jour, j'ai reçu un coup de fil d'un ami qui m'a dit avoir besoin de moi. Je lui ai dit 'Ok, bon…' Et puis il me propose de travailler avec eux pour faire la collecte d'argent", explique l'homme. Il dispose du véhicule idéal pour circuler et éviter les problèmes : une ambulance avec son gyrophare et sa sirène bitonale. Plutôt pratique pour traverser Paris avec un sac de 500 000 euros sans se faire repérer par la police.

"Une ambulance, on peut en voir partout sur Paris. Donc, ça passe mieux, on va dire", précise le collecteur. Et ça passe d'autant mieux que ce collecteur est vraiment ambulancier. Le manège va durer sans incident pendant plus d'un an. Entre 2013 et 2014, des dizaines de millions d'euros transportés à chaque fois à la barbe de la police sous cette couverture.

Extrait de "Cannabis, la multinationale du blanchiment", une enquête de Nicolas Vescovacci diffusée mardi 29 octobre 2019 à 23 heures sur France 2. 

Vous êtes à nouveau en ligne