Jean Castex annonce un durcissement des peines contre les agresseurs de policiers ou gendarmes

La police sécurise le site où un policier a été tué lors d\'une opération anti-drogue à Avignon le 5 mai 2021.
La police sécurise le site où un policier a été tué lors d'une opération anti-drogue à Avignon le 5 mai 2021. (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

Cette annonce a été faite à l'issue d'une réunion organisée à Matignon avec les représentants des syndicats de policiers, lundi soir. 

Des annonces attendues, quelques jours après les meurtres d'une fonctionnaire de police à Rambouillet et d'un policier à Avignon. Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé lundi 10 mai dans la soirée un durcissement des peines encourues par les agresseurs de policiers ou de gendarmes, à l'issue d'une réunion avec les représentants des syndicats de policiers à Matignon. 

Dans un communiqué, le chef du gouvernement précise que la peine de sûreté pour les personnes condamnées à perpétuité, pour un crime commis contre un policier ou un gendarme, sera portée à trente ans, et promet une "limitation stricte" des possibilités de réduction des peines pour les agresseurs de membres des forces de l'ordre. Suivez notre direct. 

 Un policier tué lors d'une opération antidrogue. Le fonctionnaire de police Eric Masson, 36 ans, a été abattu mercredi à Avignon (Vaucluse) alors qu'il intervenait près d'un point de trafic de drogue de la Cité des papes. Le procureur de la République Philippe Guémas a ouvert une enquête pour meurtre.

 Quatre suspects interpellés, dont le tireur présumé. Trois individus ont été arrêtés à un péage près d'Avignon (Vaucluse), dimanche 9 mai, alors qu'ils tentaient de fuir vers l'Espagne, a appris franceinfo de source proche de l'enquête. Il s'agit du tueur présumé, de son complice présumé et de l'homme qui conduisait la voiture. Une quatrième personne a été interpellée lundi matin. 

 Des individus liés au trafic de drogue. "Ils sont français, nés en France et trafiquants de drogue, manifestement", a précisé le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, lundi sur BFMTV. Le tireur présumé et son complice présumé sont "des gens qui sont connus des services de police", a expliqué de son côté sur franceinfo David Le Bars, secrétaire général du Syndicat des commissaires de la police nationale après cette arrestation.

Vous êtes à nouveau en ligne