Pakistan, mort d'un journaliste

France 24

 Sohail Khan est le 4e journaliste à être tué au Pakistan. Sa mort suscite de nouvelles inquiètudes sur le sort des médias dans le pays en cette Journée mondiale contre l'impunité des crimes commis contre les journalistes.

Depuis le 17 octobre, ces femmes s'habillent-en blanc, la couleur du deuil au Pakistan.
La famille Khan a perdu un fils et un frère, Sohail, 29 ans.
Un journaliste d'investigation, spécialisé dans les affaires de trafics de drogue.

Frère de la victime:

"J'ai appelé son portable et quelqu'un d'autre a répondu, j'ai demandé « c'est Sohail ? » 

Il a répondu ; "Sohail est mort, on lui a tiré dessus".

Sohail Khan, est le 4ème journaliste tué au Pakistan depuis le début de l'année.
Il a été tué de 24 balles dans le corps.
Un an plus tôt, le Times Kay 2 perdait déjà un reporter, assassiné en plein centre ville.

Sardar Ifthikhar, redacteur en chef au Times Kay 2:
"Maintenant, mes journalistes ont peur de parler ou d'écrire.
Depuis la mort de Sohail, cette peur est très vive.
Je pense que tous les médias de cette région".

Les institutions, comme la puissante armée pakistanaise, sont aussi accusées d'intimider les journalistes.
D'après l'ONG Freedom Network, plus de 150 cas de meurtres, d'enlèvements ou de menaces de morts, ont rapporté par des journalistes pakistanais, ces deux dernières années.

Vous êtes à nouveau en ligne