Mayenne : les douanes de Rennes saisissent 20 000 cachets d’ecstasy et d’importantes quantités de kétamine et de MDMA au péage de La Gravelle 

Un douanier lors d\'un contrôle, le 18 décembre 2019. (photo d\'illustration). 
Un douanier lors d'un contrôle, le 18 décembre 2019. (photo d'illustration).  (SEBASTIEN BERRIOT / FRANCE-BLEU ROUSSILLON)

Plusieurs kilos de drogues ont été découverts dans la voiture d'un homme de 26 ans, originaire de région parisienne, qui se dirigeait visiblement en Bretagne. 

Un homme de 26 ans, originaire de région parisienne, a été mis en examen pour importation, détention, acquisition, transport et offre ou cession de produits stupéfiants, après que les Douanes de Rennes ont trouvé à bord de son véhicule d’importantes quantités de drogue, lors d’un contrôle à la barrière de péage de La Gravelle (Mayenne), le 14 mai dernier, indique le parquet de Rennes dans un communiqué mardi 19 mai. Les douaniers ont mis la main sur 9,55 kg d’ecstasy, soit 20 000 cachets, 1,53 kg de kétamine et 1,08 kg de MDMA en poudre, manifestement destinés à alimenter le marché breton. C'est dans le cadre d'un contrôle, opéré le 14 mai 2020 au péage de La Gravelle que la brigade des douanes de Rennes a découvert la drogue, à bord d’un véhicule qui circulait sur l’autoroute A 81, dans le sens Paris-Rennes.

"Lors du contrôle, le chien du service a opéré un marquage du côté du passager avant, au niveau du plancher, permettant la découverte à ce niveau d'une cache aménagée dont l’ouverture était commandée par un dispositif sophistiqué", indique le parquet de Rennes. Dans la cachette, plusieurs enveloppes kraft contenaient la kétamine et la MDMA ainsi que des sacs avec des enveloppes pleines de cachets d’ecstasy.

Le conducteur mis en examen

Le chauffeur, un homme de 26 ans originaire de région parisienne, a été immédiatement interpellé et remis au service de la police judiciaire de Rennes à l’issue de la procédure douanière. Le parquet de Laval, qui était compétent sur cette saisie, s’est rapidement dessaisi au profit du parquet de la juridiction interrégioniale spécialisée de Rennes, en raison des quantités et de la nature des produits saisis.

Le chauffeur a été présenté à un juge d’instruction lundi, lequel l’a mis en examen. Il a été placé sous mandat de dépôt par le juge des libertés et de la détention.

Vous êtes à nouveau en ligne