La Russie s'inquiète du "spice", un cannabis de synthèse qui transforme les consommateurs "en zombies"

De petits sachets de \"spice\" présentés à Francfort (Allemagne), le 15 décembre 2008.
De petits sachets de "spice" présentés à Francfort (Allemagne), le 15 décembre 2008. (MAXPPP)

Au moins 25 personnes sont mortes et 700 personnes hospitalisées après avoir consommé cette drogue composée de différentes herbes et de produits chimiques.

La drogue n'est pas chère, mais ses effets seraient dévastateurs, à tel point que le Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants tire la sonnette d'alarme. Au moins 25 personnes sont mortes et 700 personnes hospitalisées, début octobre, après avoir consommé du "spice", un cannabis de synthèse, d'après l'organisme, cité par le Washington Post (en anglais), mercredi 22 octobre.

"Je suis tombé dans une vague de paranoïa"

La drogue est un mélange de différentes herbes, auxquels sont ajoutés des produits chimiques de synthèse, explique le Guardian (en anglais) : ce stupéfiant est addictif et peut être mortel, précise le journal. "Après une période d'euphorie, je suis tombé dans une vague de paranoïa", raconte un ancien consommateur à RT (en anglais). "J'avais peur de sortir, de rencontrer des gens." Pour la chaîne d'informations, le stupéfiant transforme les consommateurs "en zombies".

S'il fait la une en Russie, le "spice" n'est pourtant pas nouveau, note le Washington Post, et il est difficile de comprendre pourquoi autant de cas inquiétants se sont déclarés ces dernières semaines. En 2009, Libération s'interessait à ce cannabis de synthèse, qui mettait déjà en alerte les autorités sanitaires européennes.

Moscou envoie un message de fermeté

Le Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants promet en tout cas d'être ferme face aux dealers, assure l'agence Ria Novosti (en anglais). Les vendeurs risquent jusqu'à huit ans de prison si la consommation de la drogue provoque la mort d'un individu, ou si sa distribution est gérée par une organisation. Des arrestations ont d'ores et déjà été annoncées.