Décès de la grande dame du design Andrée Putman

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

La styliste française Andrée Putman est décédée ce samedi matin à l'âge de 87 ans à son domicile parisien. Designer et architecte d'intérieur, cette artiste, très connue à l'étranger, avait notamment signé la décoration intérieure du Concorde.

La  "Grande dame du
design", Andrée Putman, s'est éteinte ce samedi l'âge de 87 ans. Elle est décédée chez
elle dans le 6e arrondissement de Paris.

"Andrée Putman n'a
jamais pris sa
 retraite, elle s'est retirée avec élégance, après que sa fille
Olivia a pris les rênes du Studio Putman en 2007
", a indiqué Sébastien
Grandin, le directeur exécutif du Studio. 

Du Café de Flore à New-York

Andrée Putman, c'était une
griffe et un style. Sa marque de fabrique : la sobriété, des lignes
épurées, et la déclinaison du noir et blanc.

Dans les années 1950, celle
qui est alors une habituée du Café de Flore et côtoie Samuel Beckett et Eugène Ionesco, se tourne
vers le design et le stylisme. En 1958, elle collabore avec les magasins "Prisunic " en tant que directrice artistique.

Coté vie privée, elle est
mariée au collectionneur et marchand d'art Jack Putman. En 1978, ils se
séparent et elle lance sa propre agence de design : "Ecart ". Elle connaît
alors un succès international dans la décoration des lieux prestigieux.

La "grande dame du
design" s'occupe notamment de la rénovation de l'hôtel new-yorkais Morgans . Une réalisation emblématique de son style sobre, épuré et
élégant. Son aménagement en 1984 avait frappé les esprits par sa modernité et
son minimalisme.

L'ambassadrice du design français

Jack Lang, alors ministre de
la Culture, lui confie ensuite la réalisation de son bureau. La première
d'une longue série de commandes officielles.

Andrée
Putman a dû par la suite renoncé à son agence "Ecart " après un différend avec son partenaire
financier. En 1997, elle a lancé une autre agence "Andrée Putman",
que sa fille Olivia gère depuis quelques années.

Paris lui a
consacré une rétrospective exposée à l'Hôtel de ville entre novembre 2010 et
février 2011. Une manière de rendre
hommage au travail de l'ambassadrice du style à la Française.

Ses obsèques se dérouleront ce mercredi à l'Eglise Saint-Germain-des-Prés.

Vous êtes à nouveau en ligne