Décès d'André Bergeron, dirigeant historique de FO

(André Bergeron est décédé à l'âge de 92 ans © MAXPPP)

André Bergeron est décédé ce samedi. Dirigeant historique de Force ouvrière, figure du syndicalisme, il était âgé de 92 ans.

L'ancien secrétaire général de Force ouvrière André Bergeron, dont la longévité à la tête de cette organisation constitue un record dans le paysage syndical français, est mort samedi à 92 ans. C'est FO qui l'a annoncé dans un communiqué.

 

André Bergeron avait pris la tête de FO au mitan des années 1940, alors que se préparait la scission avec la CGT, et mené la délégation du syndicat lors des négociations sur la création de l'Unedic, en 1958.

 

Il était devenu secrétaire général de Force ouvrière en 1963 et le resta jusqu'en 1989, soit vingt-six années qui constituent un record de longévité pour un dirigeant syndical français.

 

"C'est quelqu'un qui a participé aux grèves de 1936 et à la création de Force ouvrière ", a réagi sur France Info Jean-Claude Mailly actuel secrétaire général du syndicat. "Ces dernières années, on mangeait régulièrement ensemble. Il me disait 'la période que vous vivez actuellement est très dure, c'est très difficile et en gros il disait 'tenez bon'. "

"C'est quelqu'un qui a participé aux grèves de 1936" (Jean-Claude Mailly)
--'--
--'--

Multiples hommages à gauche

Le président François Hollande a salué dans un communiqué "un grand syndicaliste. André Bergeron parlait simplement mais fortement. Il était prêt au compromis mais intransigeant sur les principes.

 

Le Premier ministre Manuel Valls salue lui "un homme de conviction et de caractère, André Bergeron a fait honneur au syndicalisme."

 

De son côté, Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale veut rendre hommage à "un infatigable défenseur de l'intérêt des salariés. Réputé pour son indépendance, son pragmatisme et son humanisme, André Bergeron aura participé par son militantisme sans faille à toutes les grandes avancées sociales de notre République."